NRB et Aubert: c'est reparti

NRB et Aubert : c'est reparti

Aubert, Ardon, Ronot et leurs partenaires ont repris hier matin par une séance de footing. Photo Gaëlle Louis    Aubert, Ardon, Ronot et leurs partenaires ont repris hier matin par une séance de footing. Photo Gaëlle Louis

Nantes-Rezé Basket et la « revenante » Camille Aubert ont retrouvé hier matin le chemin de la compétition.

Ambiance décontractée mais studieuse, hier matin au stade Lecointre, pour la reprise des féminines de Nantes-Rezé Basket, le plaisir des retrouvailles le cédant vite au footing et autres tests physiques, le tout aux ordres du préparateur Nicolas Lambert.

Objectif maintien

Hier soir, place au ballon sous la direction de Simon Guillou et de son adjoint Jacques Blandin. Et ainsi de suite pendant quatre semaines, au rythme enlevé de deux séances quotidiennes...

Un rythme à la hauteur de la mission qui attend le promu et dernier de la classe : aller quérir d'ici le 15 avril prochain un maintien en Ligue féminine on ne peut plus mal engagé en 2008 avec une seule victoire en quinze rencontres et trois victoires de retard sur le premier non relégable...

« En deux mois c'est fini »

« Impatient de reprendre » après une longue coupure de trois semaines, le coach nanto-rezéen sait ce qui attend son groupe : « On repart sur un deuxième championnat, qui va être très court mais très intense : entre le 7 février et le 15 avril, on a douze matches à jouer, plus la Coupe de France, et après c'est fini. Bref, en deux mois, tout est fait ». De quoi l'effrayer ? « Au contraire, ça doit même nous motiver, nous galvaniser. On n'en est plus au calcul, simplement à jouer tous les matches, à fond ».

L'envie de Camille

À fond... comme Camille Aubert qui retrouve la compétition après huit mois d'absence suite à une rupture des ligaments croisés du genou.

« Elle revient d'une grosse blessure. On va donc y aller à doses homéopathiques », tempère Simon Guillou.

Autres rentrées attendues, celles de Michele Van Gorp et de Yulia Andreyeva, mal en point fin 2008 (fissure de la clavicule pour l'Américaine, hernie discale récurrente pour l'Ukrainienne). Deux maux qui ne peuvent se soigner qu'au fil du temps et avec lesquels devra bien composer le coach nantais (lire par ailleurs).

Ne manquaient finalement hier soir que Marie Vicente (« Son arrêt court jusqu'à début février, donc elle est toujours au repos ») et Doriane Tahane, en fin de stage avec l'équipe de France A, une grande première pour elle.?

Laurent Battarel

« On repart sur un deuxième championnat, court mais très dense »

Presse-Océan


18/01/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres